Indonésie et sac-à-dos
.


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

1) Malaisie (Kuala Lumpur)
2) Sumatra
3) Java
4) Bali
5) Lombok
Gastronomie et Recettes
Indonesie, informations generales
Preparatifs avant le depart

Sites favoris

Au Sud des Amériques
Odorel Express
Vimeo
Voyage Forum
Diplomatie Gouv'
Utripy
Rosalia Filippetti, photographe
La Sand et le Guims en Asie
Touche mon bush
Mistoulin et Mistouline
OnedayOnetravel

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Lac Maninjau

Entouré de jungle luxuriante et de hautes terres parsemées de rizières, le Lac Maninjau est splendide.


Ca sent la détente et la farniente, mais ça se mérite car il faut d'abord descendre la route en épingle et ses 44 virages... (ils sont numérotés !)

 

 

Virage n°44 en allant vers le Lac Maninjau

 
Comme je suis en moto (mon chauffeur s'appelle Tommy, et est le frère de Dom du Café Benudal à Bukittinggi), je n'ai pas de problème d'estomac et profite du paysage, tout comme les macaques (ils sont partout à Sumatra) qui squattent le bord de route et regardent passer les voitures.

 

 

 

Macaques en bord de route du Lac Maninjau

 

 

 

La 1ère vue sur le Lac est superbe (je dirais même plus beau que le fameux Lac Toba)

 

Plus on descend, et plus l'ambiance vacances se fait sentir car le lac est bordé de cocotiers et de rizières.

 

 

Maison Minangkabau en bord de lac

 

Malgré les 44 virages, la route nous a mis en appétit et Tommy m'arrête dans un warung local avec une superbe vue sur le lac.

 

 

Rizières, cocotiers et lac Maninjau depuis un warung local

 

Pour digérer, on se cale en bord de lac sur une petite plage très sympa et calme. Malheureusement, je n'ai pas pensé à prendre mon maillot de bain donc ça sera juste trempette des pieds.

 

 

 

 

Plage sur le Lac Maninjau

 


Après ce repos bien mérité, on continue la ballade au milieu des rizières.

 

 

 Rizières dans la région de Bukittinggi

 

 

 

En plus c'est bientôt l'heure de la récolte

 

Et en rentrant sur Bukittinggi, on croise un joli village dont la mosquée crie l'appel à la prière.

 

 

Petit village près de Bukittinggi

 


Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 10:35, le 6/03/2012 dans 2) Sumatra, Bukittinggi
Mots clefs :

Campagne Minangkabau

En plus de sa charmante ville, Bukittinggi est une agréable destination pour découvrir la campagne Minangkabau.

Ma première étape sera Palupuh (au nord) où la plus grosse fleur du monde y est présente : la rafflésie.


Par contre, pas de chance pour moi, elle a été en fleur le mois dernier et ne le sera pas de nouveau avant la semaine prochaine...


Mais pour ceux que ca intéresse, la rafflésie c'est ça :

 

 

Image de rafflésie prise sur google, car elle n'était pas en fleur au moment de ma visite

 

 

Mais ce n'est pas grave, car j'en profite pour aller visiter une maison qui propose du café Kopi Luwak, le café le plus cher du monde.

 

 

 

 

Kopi est le nom indonésien du café et Luwak est le nom local d'une petite civette sauvage commune à Sumatra.

 

 

 

Civette Luwak

 

Le Kopi Luwak est un café récolté dans les excréments de cette civette. L'animal mange les cerises du caféier (la pulpe, mais pas le noyau) et du fait d'une digestion quasi-abscente, le noyau se retrouve dans ses excréments.


En fait, les sucs digestifs de la civette Luwak composés d'enzymes créent des protéines et des acides aminés qui donnent aux grains de café des arômes exceptionnels.

 

Il est à noter qu'un kilo de ce café peut atteindre plus de 2 000 euros...

 

 

 

 

Graines de Kopi Luwak après récolte. 


Rassurez-vous, ces petites crottes avaient été séchées des années avant et servaient de démonstration

 

 

 

 

Les 3 stades de préparation :


1/ On ramasse les crottes (milieu)

2/ On lave les crottes (à gauche)

3/ On casse les graines en deux

 

 

Et après s'être mis en appétit, c'est l'heure de la dégustation !

 

 

 

Devant moi se trouvent du sucre et de la canelle en poudre, ou pour ceux qui aiment, des bâtons de cannelle sont à disposition pour servir de paille lors de la dégustation.

 


Le café est doux/amer mais bon, personnellement je n'aime pas le café en général. Ceci étant, je pense que ceux qui aiment le café, devraient aimer celui-ci.


Par contre, la tasse n'est pas donnée : 20 000 rp, soit environ 2 euros, assez cher pour la région.

 

 

Après cette petite pause café, on continue la découverte de la région avec une halte en bord de route pour voir la fabrication du sucre brun.

En effet, outre les rizières, les plantations de canne à sucre sont nombreuses.

 

 

 

On met la canne à sucre dans le pressoir et on conduit le jus dans la bassine en arrière-plan.

 

 

 

On verse le tout dans la marmite

 

 

 

 Et on fait bouillir...

 

 

 

 

Jusqu'à l'obtention d'une pâte épaisse, mais comme nous sommes en milieu de matinée, le sucre n'a pas encore atteint ce stade.

 

 

L'origine du peuple Minangkabau date de 1500 av. J.-C., et même s'ils n'étaient pas aussi sanguinaires que le peuple Batak, ils aimaient bien conquérir.


D'après la légende, confrontés à une attaque d'un roi de Java, les Minangkabau auraient proposé de remplacer la bataille entre les 2 armées par un combat de buffles. 

Alors que Java proposait une énorme bête, le peuple Minangkabau présenta un veau dont les cornes avaient été munies de pointes métalliques. 

 

Lors du combat, le veau croyant voir sa mère dans le gros buffle, se précipita pour le téter et lui lacéra le ventre. 

Les Minangkabau avaient gagné.


Pour faire honneur à cette victoire, leur architecture présente des toits en forme de cornes, comme celle du buffle.

 

 

 

Architecture Minangkabau avec toit en forme de cornes de buffle

 

 

 

 

 

 

Minangkabau viendrait de la combinaison de "Minanga" (rivière) et "Kerbau" (buffle).

 


Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 10:49, le 4/03/2012 dans 2) Sumatra, Bukittinggi
Mots clefs :

Visite de Bukittinggi

Depuis le Lac Toba, plusieurs solutions s'offraient à moi pour rejoindre Bukittinggi au Sud Ouest de l'île de Sumatra :


- Revenir vers Medan (5h de bus), prendre un avion pour Padang et prendre un bus pour Bukittinggi (2h)


- Prendre un bus direct de Parapat  pour rejoindre Bukittinggi en 17h de trajet.


J'ai choisi la 2ème solution. 

Plus économique et plus écologique, car Banda Aceh (tout au Nord) était en pleine élections avec pas mal de violence...

 

 

Au lieu de 17h, le trajet en bus a duré 22h... bon je n'étais plus à ça près, mais 22 heures de bus, c'est long, surtout quand il s'agit d'une route horrible, pleine de virages, avec un chauffeur un peu brusque.


En fait, nous n'avons pas pris la route dite "normale" (transumatra) car un pont (encore ça !) s'est effondré et a bloqué le passage jusqu'à Bukittinggi.

 

 

Bukittinggi se trouve donc sur le côté Ouest de Sumatra, juste en dessous de l'Equateur :

 

 

 

Carte de Padang & Bukittinggi

 

La ville est assez agréable comparée à Medan, très vivante et haute en couleurs. La Jam Gadang (grosse tour de l'horloge) marque l'épicentre de la ville et au coeur de tout l'activité de Bukittinggi. 


Datant de 1920 et offerte par la reine des Pays-Bas, elle a été coiffé d'un toit Minangkabau (toit en forme de cornes de boeuf), typique de la région.

 

 

 

 

Jam Gadang, tour de l'horloge au coeur de Bukittinggi

 

 

 

"Carrosses" de Bukittinggi

 

 

 

Les chevaux des "carrosses" avec leurs pompons ridicules, pauvres bêtes...



Bukittinggi est très vivant, notamment grâce à son marché quotidien, le Pasar Atas.

 

 

Marché alimentaire de Bukittinggi

 

 

 

Petits poissons séchés, très bons, même si ça donne pas envie vu comme ça...

 

 

 

Peinture sur batik

 

 

 

Paysages environnants

 

 

L'appel à la prière résonnant particulièrement dans tout Bukittinggi (notamment à 4h30 et à 7h du mat', tant pis pour la grasse mat'), il faut savoir que la ville est très ancrée dans la religion.

 

 

Vente de voiles au marché

 

 

A l'extrémité Sud de la ville, se trouve le Canyon de Syanok (Taman Panorama) où l'on peut admirer le coucher du soleil.

 

 

 

Canyon de Sianok

 

 

 

Un réseau de tunnels japonais datant de la 2nd Guerre Mondiale est creusé dans la roche et donne sur le Canyon.

Assez glauque et un peu flippant car plus de 1000 personnes y ont été enfermées et tuées.

 

 

 

 Rizières en bas du Canyon

 

 

 

Au coucher du soleil, des chauve-souris frugivores traversent le canyon.

 

 

 

Pas facile facile de les prendre en photo, mais c'était très sympa à voir.

 

 


Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:37, le 3/03/2012 dans 2) Sumatra, Bukittinggi
Mots clefs :