Indonésie et sac-à-dos
.


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

1) Malaisie (Kuala Lumpur)
2) Sumatra
3) Java
4) Bali
5) Lombok
Gastronomie et Recettes
Indonesie, informations generales
Preparatifs avant le depart

Sites favoris

Au Sud des Amériques
Odorel Express
Vimeo
Voyage Forum
Diplomatie Gouv'
Utripy
Rosalia Filippetti, photographe
La Sand et le Guims en Asie
Touche mon bush
Mistoulin et Mistouline
OnedayOnetravel

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Gili Meno : Paradis pour le snorkeling !

Pour rejoindre le plus beau spot de snorkeling de Gili Meno, il faut traverser l'île, soit par l'intérieur (un peu les pieds dans l'eau avec le lac salé qui déborde), soit par l'extérieur (avec le chemin longeant la plage). 


Quoiqu'il en soit, notre QG est le Diana Café. 

Ambiance reggaeman, musique de Bob, et surtout bonne bouffe pas chère : le paradis c'est ici !


On se cale pour manger un bout entre deux plongées en snorkeling (masque et tuba). 

En plus, le Diana Café est assez sympa pour garder les affaires de leurs clients pendant qu'ils nagent au milieu des poissons, coraux et tortues !

 

 

 

Payotte du Diana Café en face du meilleur spot de snorkeling de Gili Meno

 

 

Jumeau au sanctuaire des tortues près du Kontiki Bungalow (bien que plus petit), le Diana Café possède également des bassins pour les petites tortues.

 

 

 

Bébés-tortues de 10 jours...

 

 

 

Et les grandes soeurs qui seront relâchées dans 3 ou 4 semaines

 

 

La côte est plus sauvage de ce côté de l'île et bien que protégé, le corail mort remplace parfois le sable blanc...

 

 

 

Plage de corail en face du Diana Café

 

 

A voir ces petites tortues et tout ce corail, il nous tarde de sauter dans l'eau pour explorer le monde sous-marin de Gili Meno.

 

En plus, les excursions de plongée ou de snorkeling depuis Gili Trawangan se rendent toutes sur ce spot-ci (en face de Diana Café).

Exceptionnel, je vous dis !

Mais comme on peut rejoindre sans problème le recif coralien depuis la plage, c'est gratuit pour nous.

 

 

 

On met nos masques et tubas...

 

 

 

On chausse les palmes...

(Vue sur Gili Trawangan très proche)

 

 

 

Prêtes à plonger !

 

 

 

Le récif coralien est encore plus beau sous l'eau mais l'idéal est d'aller à la frontière des deux bleus pour y voir une faune marine très variée.


 

C'est là-bas qu'on verra plusieurs tortues. Etant nombreuses, on peut en voir à chaque plongée.



En gros, ça donne ça :

 

 

Photo prise sur google car je n'avais pas d'appareil photo qui allait sous l'eau

 

 

Incroyable de nager à quelques pas de ces créatures majestueuses !

 

 

 

Carole qui sort de l'eau, super contente de son snorkeling au milieu des tortues aux carapaces ananas.

 

 

Après quelques heures de snorkeling (en plusieurs fois), on va boire un coup au Diana Café.

 

 

 

On en profite pour faire sécher le maillot !

 

 

 

On rejoint le couple suisse Guillaume et Sandrine (nos voisins de bungalows a Meno Smile) avec qui on passera des heures à papoter, entre cocktails de fruits et BBQ de steaks de thon... (sans restriction de pêche ici)

 

 

 

Jolie vue sur Trawangan, les pieds dans le sable et un cocktail à la main !

 

 

 

Le tout, bercé par l'imitation d'un petit bonhomme voulant gouverner sa pirogue comme son papa batelier : le paradis je vous disais !

 


Restées 4 jours sur Gili Meno, on part à regret. 

 

Mais Carole ayant son avion dans 2 jours, il faut bien rentrer sur Padangbai où on rejoint Mélanie (la réunionnaise).

 

Pas de désagrément durant le voyage de retour, à part à l'arrivée sur la plage de Bengsal. 

 

En effet, méfiez-vous des gens qui descendent les sacs à l'arrivée. On pensait qu'il s'agissait du staff du bateau (comme ça se fait d'habitude), mais en réalité, ce sont les personnes qui souhaitent amener les touristes dans leurs carrioles-taxis.


Obligées de leur courrir après et de leur expliquer qu'on ne souhaite pas prendre leur "taxi". 

 

Ils le prennent très très mal car comme nous sommes touristes, nous sommes riches et nous pouvons payer pour tout et n'importe quoi et ça finit en engueulade...

Pas cool du tout, surtout après passé un agréable séjour sur les Gili : le retour à la "réalité" est brutal, et crier en vacances (et sur des locaux), même si c'est justifié, cela n'est jamais plaisant pour personne.


Il est d'ailleurs à noter, qu'une fois déposé sur la plage, il suffit de marcher 300m sur la route principale pour trouver la gare routière avec les minibus des agences et autres.

 



Publié à 17:30, le 28/03/2012 dans 5) Lombok, Gili Meno
Mots clefs :
Ajouter un commentaire
Page précédente
Page 6 sur 56