Indonésie et sac-à-dos
.


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

1) Malaisie (Kuala Lumpur)
2) Sumatra
3) Java
4) Bali
5) Lombok
Gastronomie et Recettes
Indonesie, informations generales
Preparatifs avant le depart

Sites favoris

Au Sud des Amériques
Odorel Express
Vimeo
Voyage Forum
Diplomatie Gouv'
Utripy
Rosalia Filippetti, photographe
La Sand et le Guims en Asie
Touche mon bush
Mistoulin et Mistouline
OnedayOnetravel

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Nyepi : Nouvel an balinais !

Ca arrive une fois par an et nous y étions !

Je parle du Premier de l'an balinais, appelé Nyepi (ou Jour du Silence), qui est complétement différent de notre Premier de l'an.


Il s'agit d'une fête très importante et assez insolite, qui tombe le 23 mars cette année.


En effet, la veille du Nyepi (nouvel an balinais donc, qui dépend du calendrier hindouiste saka), tous les temples, particulièrement les plus gros, reçoivent des offrandes afin d'éloigner les mauvais esprits.

 

Les offrandes se font notamment durant la semaine précedant le Nyepi mais le phénomène est largement accentué la veille.

Les magasins ferment vers 15h et les rues se vident. 

Pour le coup, les touristes ne passent pas inaperçus car on ne croise presque aucun balinais...

 

 

 

En route vers le temple pour y déposer les offrandes

 

 

 

Tout le monde se met sur son 31 pour l'occasion et les décorations sont de rigueur

 


Dans le cadre de ce rituel, les balinais fabriquent des ogohs-ogohs (des monstres) destinés à faire peur aux démons.

 

 

 

Les femmes aux offrandes et les hommes à la fabrication des ogohs-ogohs...

 

 

 

Préparation pour le défilé du soir

 

 

Il faut environ 2 mois de préparation, voici quelques exemples de monstres :

 

 

 

 

 

 

 

 

D'après le calendrier hindouiste Saka (qui varie avec les cycles lunaires entre autres), nous sommes en l'an 1934...

 

 

 

Bonne année 1934 !

 


La veille du Nyepi, au coucher du soleil, on assiste à un grand défilé, sorte de procession qui déhanbule dans les rues en exhibant des monstres "ogohs-ogohs".


Le défilé correspondrait plus à notre carnaval car ce sont les enfants et adolescents qui s'y collent, le tout dans la bonne humeur et en faisant le plus de bruit possible.


En effet, il s'agit de faire peur aux esprits malins en faisant du bruit. De même, les enfants remuent dans tous les sens les "ogohs-ogohs" pour que les esprits ne puissent pas envahir la Terre à l'occasion de cette nouvelle année.

 

 

 

Des jeunes filles munies de torches ouvrent le défilé

 

 

 


Ogoh-Ogoh porté à bout de bras à travers la ville

 

 

 

Chaque groupe a le sien, on ne saura pas s'il s'agit de groupe scolaire ou de bandes de copains...

 

 

 

Les groupes s'arrêtent assez souvent pour faire une pause... fatigués mais de bonne humeur !

 

 

 

Pas de ogoh-ogoh mais un sacré déguisement...

 

 

 

Leur maquillage est assez impressionant et suffisamment effrayant pour les démons !

 

 

 

Les plus petits aussi ont leurs monstres !

 

 

 

Et ils en sont fiers... :)

 

 

Le temps du défilé étant de plusieurs heures (à cause des nombreuses pauses des porteurs), on retrouve les monstres au coeur de la Forêt des Singes d'Ubud.

 

 

Plus que quelques mètres mesdemoiselles...

 

 

 

Une fois arrivés, certains monstres sont démembrés, en voici un qui a perdu la tête

 

 

 

L'ossature est bien rigide, incroyable travail...

 


A la fin du défilé, on brûle les monstres et commence alors le Nyepi, c'est-à-dire le Jour du Silence. 

 

Il porte bien son nom car personne ne sort de chez soi, et ceci, sous aucun prétexte. 

Seuls des gardiens sont autorisés à patrouiller dans les rues pour réprimander les mauvaises âmes qui ne respecteraient pas la tradition.

 

 

C'est l'heure du feu de joie

 

 

 

 

Ce Jour du Silence est extrêmement respecté à Bali. 


Tout est fermé, les touristes ne peuvent pas sortir de leur hôtel, l'ïle de Bali est complétement paralysé, même l'aéroport est fermé, c'est dire.

 

Il est à noter que durant le Jour du Silence, il est de bon grès de ne pas faire trop de bruit (on peut quand même parler...), ni allumer la lumière une fois la nuit tombée, car cela attire les démons. 

(Pour info, assurez-vous que votre hôtel fournisse vos repas, sinon prévoyez vos courses en conséquence...)

 

En fait, la Terre doit paraître totalement inhabitée pour que les démons ne s'y attardent pas.

Contradictoire avec la grosse fête de la veille, qui elle, doit faire le maximum de bruit pour effrayer les démons.

 

Donc en gros :

1/ On fait des offrandes aux dieux pour qu'ils nous protègent

2/ On fait du bruit pour effrayer les démons

3/ On reste dans nos pénates où on fait le mort au cas où ils reviendraient

4/ Fin du Nyepi, le monde reprend son cours


Quel manque à gagner pour cette île... On ne verrait jamais ça en Occident.

On retrouve vraiment une forte volonté de respecter les traditions, c'est aussi en cela que Bali est assez incroyable. On devrait prendre exemple !

 

A l'heure où la mondialisation est omniprésente et où le pouvoir de l'argent est roi, quel pays pourrait se permettre de paralyser son économie toute une journée durant?

 

En tous cas, à Bali, le 1er de l'an c'est sacré !

 



Publié à 15:31, le 23/03/2012 dans 4) Bali, Ubud
Mots clefs :
Ajouter un commentaire

Formidable !

Merci pour cette formidable explication du nouvel an sur Bali. J'avais lu quelques petites choses ici et là mais je ne connaissais pas ce jour du silence ! Que j'aurais aimé vivre ça, et en plus à Ubud ! Tu as vraiment eu de la chance de vivre une telle fête... Bonne continuation pour la suite,
Mistouline

Publié par Mistouline à 19:07, 4/04/2012

Lien
Page précédente
Page 14 sur 56